Pyrale : compte rendu de visite
» » Pyrale : compte rendu de visite

Pyrale : compte rendu de visite

Compte rendu de visite en Indre et Loire et Oise du 23 au 27 mars 2018.

 

Pour en savoir plus, cliquez sur les mots en bleu ou  en Magenta produits disponibles sur mon site

Abréviation de Pyrale du Buis : PDB

 

1°) Château d’AUVERS sur Oise

Composé essentiellement de buis en dentelles et délimité par des haies qui étaient passablement affectées par la PDB en 2017. Par contre, les haies et massifs de variétés différentes (à grosses feuilles), sont moins atteintes, Nous avons mis en place les nouveaux pièges secs avec leurs supports, ainsi que la phéromone annuelle (durée de mars à octobre) :  GINKO®Buxus-SUMIAGRO 01/2018

Félicitation aux jardiniers pour la propreté et la taille des buis. Pour éviter de stresser les buis, Il faut minimiser la taille; l’automne est fortement recommandé (en sève descendante). Nous terminons en beauté par la visite du » musée », bel hommage aux peintres qui ont habité à Auvers-sur-Oise. Un grand merci à Mme Loobuyck, responsable des parcs et jardins de l’Oise, maître designer en art floral et directrice de l’école O’Vert Flore.

Château d'AUVERS, photo avec autorisation de parution par le Directeur du Château.

 

2°)  Château de Valgenceuse

Parc remarquable, composé de plusieurs Kilomètres de buis, répartis sur 8 hectares. Des buis parfaitement conservés malgré le passage de la pyrale du buis, grâce à l’attention constante que leur accorde Mme Amiaud en leur prodiguant les soins nécessaires avec les traitements et la capture des papillons.

Mme Amiaud a également créé un musée de « collection privée d’outils de jardinage et de culture ».

 

3°)  Jardin du petit Villandry

En mitoyenneté avec le château de Villandry, ce jardin offre une belle palette de massifs de fleurs  bordés de buis  »    » sensibles à l’attaque de la pyrale du buis Par contre les haies d’encadrement, type Faulkner sont en très  bon état

Mme Cros s’investit beaucoup au sein de l’association Guest & Garden (Hôte et Jardin), pour la sauvegarde des buis.

Jardin du petit VILLANDRY lapyraledubuis.com
Jardin du petit VILLANDRY lapyraledubuis.com

 

4°) Château de Cinq Mars La Pile

Au pied de magnifiques donjons, les buis résistent à l’attaque de la pyrale du buis, grâce aux bons soins de M. et Mme Untersteller. Un endroit où sont répertoriées 52 espèces d’oiseaux.

Un buis de 10 m de hauteur, diamètre de 35 cm à la base, est sous haute surveillance car il peut devenir la mère nourricière de tous les buis environnants; il faut donc bien traiter le bas par confusion sexuelle  pour protéger le haut.

Château de Saint Mars La Pile

 

5°)  Château de Rochecotte

Les 18 hectares de terrain sont encadrés de haies, dont 10 avec des buis et de beaux massifs à la française. Nous avons apperçu les premières chenilles, elles seront traitées biologiquement avec le « SPRUZIT EC » concentré qui existe en 1 litre ou en 5 litres.

Pour sécuriser ces massifs, la capture des papillons de la pyrale du buis est très importante et la « phéromone annuelle«  sera appréciée; plus besoin de changer de phéromone en court d’année, c’est un gain de temps donc d’argent, non négligeable.

Château-de-Rochecotte
Château-de-Rochecotte

 

6°)  Château de la Chatonnière

Avec 15000 pieds de buis, c’est un magnifique jardin à la française. Mme de Andia a dessiné des jardins à thème, tel que le  » jardin d’abondance  » représenté par une feuille géante constituée de buis sur une surface environ de 1200 m2 et entourée d’une tonnelle de rosiers grimpants,  qui incite à la promenade et au recueillement.  Les buis sont en bonne santé générale. Le choix de ne plus tailler les buis de bordure (ce qui les fragilise) mais leur permet de s’étoffer) est une réussite; donc plus résistants à l’attaque de la pyrale du buis. Cela n’empêche pas de remarquer quelques traces de maladie tel que le cylindrocladium, qui heureusement peut se traiter.

Une allée de châtaigniers majestueux n’attendent que les nouveaux pièges et phéromones contre la mineuse du marronnier pour être protégés.

EN CONCLUSION :

J’ai remarqué dans plusieurs propriétés, quelques départs de maladie telle que « Cylindrocladium buxicola ». Dépérissement des feuilles et rameaux du buis  » (feuilles oranges marquées de points noirs, suite à un fort degré d’humidité ou de terrain argileux). Cette maladie peut être traitée avec des Fongicides   » préventifs et curatifs  Il vaut mieux prévenir que guérir.

Traitement en cas de chenilles qui seront présentes si l’on ne réagit pas, de mars avril, Juillet-Août et Septembre.

  • Au-delà d’une centaine de buis, il est conseillé d’investir dans un atomiseur de qualité (faisant également fonction de souffleur)
  • Procurez-vous avec ou sans atomiseur, un marqueur pour visualiser les pulvérisations et matérialiser ce que vous avez traité (biodégradable en 48 heures et sans classement phytosanitaire, produit très utilisé par les professionnels et utilisable pour le grand public et naturellement disponible sur mon site)

 

Le piégeage des papillons avec : piège à eau ou piège sec avec attractivité sur 20m de diamètre jusque fin octobre

Il est très important de protéger tous les buis de sa propriété, car il suffit qu’un seul buis isolé non protégé devienne la mère nourricière.

 

Taille des buis

  • Évitez de tailler les buis en saison, attendez septembre et par temps couvert, la période est idéale car le buis n’est pas très poussant et les plaies de taille auront le temps de bien cicatriser avant les premières gelées. Utilisez des cisailles de bonne qualité, bien affutées et désinfectées à l’alcool.

Futures plantations (peu sensible à la PDB)

  • Pour planter ou regarnir des haies, des isolés ou des topiaires, il est conseillé d’utiliser les types « microphylla ‘Faulkner’ ou des buis panachés « sempervirens Elegantissima »
  • pour les dentelles et  des bordures des « Buxus microphylla ‘Rococo »

 

Programme de lutte contre la PDB pour 2018.

Je travaille en étroite collaboration en tant que Partenaire de Plante  & Cité depuis 2015 : Espaces Verts Marchand

Un programme sera poursuivi en 2018 avec de nouveaux axes à l’étude avec SAVEBUXUS II.

Je suis titulaire du certiphyto qui m’autorise à conseiller et vendre des produits phytosanitaires de biocontrôle pour particuliers & professionnels (Certificat N° OF-0113-21367)

 

Je reste à votre disposition pour vos questions et mes conseils au 06 85 23 38 76, bien cordialement, Christian Marchand.

 

Pour les férus d’internet, je vous adresse le lien pour géo-localiser la pyrale du buis dans toute la France. Téléchargez « GEOINSECTA » sur votre smartphone.

 Pour vous désabonner, Cliquez ici

 

Répondre

20 + 17 =