Août 2017 Pyrale du buis
» » Août 2017 Pyrale du buis

Août 2017 Pyrale du buis

Une invasion

Les juillettistes ont bénéficié des longues journées d’été mais les papillons ont pondu d’importantes quantités d’œufs et les chenilles boulottent rapidement.

Cette petite chenille asiatique cherche nid douillet avec vue sur l’Europe… Depuis 2010, la pyrale du buis, Cydalima perspectalis, a élu domicile dans les buis un peu partout en France. Il y a plus de 83 départements qui sont infestés par la pyrale du buis. La Montagne noire qui est partagée entre quatre départements, l’Aude et le Tarn en sont les principaux, tandis que la Haute-Garonne et l’Hérault en sont les bordures, les régions de la Chartreuse, du Vercors, de l’Ain, de l’ Ardèche, du Causse ainsi qu’une partie de la Bretagne sont touchés de plein fouet. De plus la pyrale du buis a gagné de l’altitude, cette année elle est même présente au-dessus de 1000 m selon les régions. Il se développe en France au moins 3 générations de Pyrale du buis par an. Le nombre d’individus croit au fur et à mesure de la saison, tous les stades et générations de chenilles, chrysalides et papillons se chevauchent principalement au mois d’ août et septembre.

En Alsace, la situation est calme grâce au piégeage. De plus cette année la mise en place des trichogrammes (micro-insectes) pour parasiter les œufs donnent d’excellents résultats. Depuis le mois de juin, les parcs sont dorénavant exempts de chenilles.  C’est très encourageant de revoir de magnifiques buis qui ont retrouvé leur beau feuillage.

Après le passage des papillons et des chenilles

 

Résultat quelques mois après, la pose des pièges, de 2 pulvérisations au « Spruzit EC » et 2 lâchés de « TRICHOLINE-BUXUS »

 

Pour combattre la Pyrale du buis il faut :

Nettoyer les buis avant chaque traitement

En présence de chenilles, NETTOYER les buis et ensuite appliquer le SPRUZIT EC: 

post.php       pour 100 litres de bouillie   pour 500 litres de bouillie

Mettre des pièges à phéromones

Mettre en préventif et curatif, les nouveaux pièges sans eau Buxatrap avec les phéromones GINKO®Buxus.

     1 piège pour 20 mètres de diamètre

 

Utiliser des trichogrammes

Dès l’apparition de papillons, mettre en place les trichogrammes Tricholine®Buxus

 1 micro-insecte (comparé à une tête d’allumette)

PRE_TrichoBuis_210316

 

      

Pour aller plus loin

Écoutez l’émission de  France Bleu Drôme Ardèche 

 

Votre conseiller depuis plus de 9 ans, Christian Marchand 06 85 23 38 76.

Agrément Certiphyto N° OF-0113-21367

18 réponses

  1. Pierre et Odile
    | Répondre

    Bonjour Monsieur Marchand,

    Nous avons relèvés des papillons vivants dans un des pièges à sec dans une haie ce matin et observé des vols dans un bosquet.
    En conséquence nous maintenons notre commande pour la livraison du dernier lot de 25 trichogrammes le mercredi 20 septembre.
    Merci d’ avance de votre diligence, merci de tous vos conseils qui nous ont été et nous sont très utiles dans notre lutte pour la sauvegarde de nos buis.
    Cordialement
    Pierre et Odile

  2. De Fleurieu Henri
    | Répondre

    Bonsoir, J’ai un monument historique qui possède des buis très hauts de 7 m, avec de merveilleuses allées taillées , plus de 500m. Je traite donc depuis 2 ans avec un atomiseur à moteur avec différents produits. J’ai donc pas mal de recul maintenant Mes premières constatations sont buxatrap plus hormone annuel fantastique, Bacillus thuringiensis très efficace, spruzit très contestable. En panne de Bacillus j’ai traité au spruzit et on voit une véritable frontière entre ce qui a été traité au spruzit (pas efficace) et au Bacillus. Par contre l’application au Bacillus doit se faire exactement trois semaines après l’apparition des premiers papillons. . Si on attend 5 semaines par exemple les feuilles ont été amincies par les chenilles et c’est la catastrophe (mon cas cette année en début juillet). Donc mon protocole actuel est : détection avec buxatrap et dès qu’il y a une infestation il faut compter 3 semaines et on traite au Bacillus avec du mouillant ensuite on renouvelle 3 semaines de suite. Je traite au 20 août au décis malheureusement car vu les milliers de papillons qui sortent de partout je veux limiter l’infestation. Je traiterai au bacillus 3 semaines après vers le 15 septembre.
    Ordre de grandeur: 150l à chaque passage, 30 buxatrap avec phéromones ginko. Je ne vois pas de différence entre 2 phéromones ou 1 phéromone dans le piège buxatrap. budget 1000e par an,! Dans compter l’investissement en pièges. Merci aux importateurs qui ont ramené cette peste !

    • Christian Marchand
      | Répondre

      « Le Bt » fonctionne certes bien mais est souvent d’un emploi délicat. Il ne fonctionne bien que sur les jeunes stades larvaires; il se dégrade (trop) rapidement et perd donc rapidement son efficacité. Vous êtes bien rôdé, vous suivez attentivement les émergences des papillons pour positionner au mieux vos traitements, dans ce cas de figure où le Bt est exactement positionné de manière optimale, il est alors efficace sur… les jeunes chenilles. Hélas, la majeure partie des jardiniers amateurs ne suivent pas précisément le cycle de développement et l’envol des papillons. De ce fait, ces derniers s’ils traitent au Bt contre des chenilles en fin de croissance le résultat du traitement sera moins bon. C’est pour cette raison que je préconise vraiment l’emploi du SPRUZIT EC car il fonctionne sur les chenilles quelque soit leur stade larvaire.

      Par ailleurs, je note que vous avez la possibilité d’appliquer les insecticides à l’aide d’un pulvérisateur atomiseur pulvérisateur et donc onéreux. Ce type de pulvérisateur génère un important flux d’air et de très nombreuses gouttelettes de bouillie insecticide. Le puissant flux d’air permet de brasser le feuillage et de positionner du produit à l’intérieur des buis et sur les différentes faces des feuilles. Cela n’est généralement pas le cas lorsque les jardiniers amateurs utilisent un pulvérisateur plus simple à pression préalable (pompe à air) ou à gâchette. Dans ce cas le produit reste sur l’extérieur des buissons et des feuilles, ce qui dans le cas du Bt réduit aussi son efficacité. Comme dans le cas d’une application correcte du SPRUZIT EC le fabriquant conseille de traiter le feuillage jusqu’au point de ruissellement – donc qu’il soit bien « mouillé » – je m’interroge si cela a été le cas chez vous avec l’utilisation de l’atomiseur.

      Le DECIS (attention toutes les formulations ne sont pas EAJ : Emploi Autorisé en jardins d’amateurs !) est très efficace on est bien d’accord. Toutefois, cet insecticide dont la substance active est la Deltaméthrine est bien plus impactant pour l’environnement. Même si elle fait partie de la famille des pyrèthrinoïdes qui sont peu toxiques pour les oiseaux, cette substance tue les insectes de tous ordres. Le DECIS J est aussi classé : « H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. Dans le cas du SPRUZIT EC il s’agit de Pyrèthre naturel et d’huile de colza, d’ailleurs le produit est dépourvu de classement toxicologique (certains produits à base de Bt sont classés Xi Irritant). Le SPRUZIT EC est d’ailleurs Utilisable en Agriculture Biologique (UAB) ce qui est une garantie supplémentaire de sa faible toxicité pour l’environnement dans les conditions d’emploi autorisées ; ce n’est pas le cas du DECIS J. «

  3. Combattre La pyrale du buis
    | Répondre
  4. Soeur Andrée
    | Répondre

    Bonjour ,Monsieur Christian,
    Voilà ma question: Après de nombreuses pulvérisations au Cedis,
    il y a toujours à nouveau des pyrales qui se manifestent
    J’ai découvert sur Internet le  » Produit Natria du Buis de Bayer . »..
    Est-ce une bonne solution de faire confiance ,en désespoir de cause ,à ce produit ?
    Cordialement reconnaissante ,Soeur Andrée

    • Christian Marchand
      | Répondre

      Bonjour Sœur Andrée,

      Je pense qu’il s’agit du Décis et non du Cedis, effectivement c’est un insecticide de synthèse puissant mais non homologué pour les ornements.
      Le produit que vous citez ; s’il est a base « d’ huile de colza et de pyrèthre naturel » et qui figure sur mon site, mais en bouteille de 1 litre ou 5 litres, est un insecticide auquel vous pouvez faire confiance.

      Je vous adresse mes cordiales salutations.

      Christian Marchand
      06 85 23 38 76
      http://www.lapyraledubuis.com/produit/insecticide-acaricide-en-emulsion-concentree-spruzit/
      http://www.lapyraledubuis.com/

      • Sœur Andrée
        | Répondre

        Merci de tout coeur ,Monsieur Christian .
        Oui ,c’est le Décis que je voulais citer .Je vous remercie pour le complément d’indications .
        Je vais faire un saut sur votre site que je n’ai pas encore visité ,un peu bousculée en mes emplois multiples.
        Et bravo pour la « consolation » que vous apportez à toutes les personnes confrontées à ce fléau.
        Si j’étais un papillon ,je volerais jusqu’à vous pour vous remercier bien fort pour votre si aimable disponibilité.S. Andrée

  5. sabine.thirion
    | Répondre

    Je n’arrive pas à payer avec uniquement ma carte bleue car je n’ai pas de compte PayPal!
    Je commandais pour 128€, comment faire?

    • Christian Marchand
      | Répondre

      Il est possible de payer par CB sans problème. Continuez la procédure et vous y arriverai.
      D’avance je vous remercie.

  6. seghi
    | Répondre

    je n’ai presque plus de papillons sur mes buis mais mes autres arbustes:althéas,saules ..eux sont infestés !!!vont ils pondre sur ses arbustes ::merci

    • Christian Marchand
      | Répondre

      Les papillons, avec 50% de mâles, sont des butineurs butineuses et fréquentent tous types d’ornements en fleurs. Rassurez vous, à ce jour personne n’a prouvé que les « papillonnes » pondaient ailleurs que sur les buis. Les bébés chenilles n’ont que le régime Buissaie.

  7. Mme DELION
    | Répondre

    Bonjour Monsieur Marchand,

    Notre commande nous est bien parvenue hier et je tiens à vous remercier pour votre diligence et surtout pour votre geste commercial tout aussi apprécié qu’efficace : en effet, nous avons mis en place le nouveau piège que vous avez si aimablement joint au colis et il est déjà à l’oeuvre (2 papillons cette nuit !).
    Nous avons traité nos buis hier soir davantage par prévention que par réelle nécessité tant il est vrai que cette année est particulièrement touchée par l’infestation.
    Avec mes remerciements renouvelés,
    Bien cordialement
    Aline Delion

  8. Gilles Morange
    | Répondre

    Bonjour
    Les pyrales sont toujours présentes. Elles se déplacent vers zones non atteintes encore. Les buis sont secs partout. Le nôtre résiste grâce à vos produits et notre attention.
    Merci

  9. Jean DEMEYERE
    | Répondre

    Bonjour Monsieur Marchand !
    La Chapelle-des-buis, bien mal nommée, où tous les arbustes ont été dévastés par la pyrale…
    Trouvé dans « L’Est Républicain » édition de Besançon …
    Plus qu’impressionnant ! Cataclysmique !
    Très surprenant que les pouvoirs publics n’aient rien entrepris !
    J’ai trouvé une photo sur Internet !
    Nos buis ont bien de la chance….
    Cordialement !
    J.Demeyère

    • Christian Marchand
      | Répondre

      Bonjour Monsieur DEMEYRE,

      C’est le cas dans bien des régions. Cela prouve une fois de plus que lorsque l’on soigne ses buis avec les moyens adaptés, comme vous le faites et en suivant mes conseils.
      Ma devise, « des buis entretenus sont des buis sauvés ».

  10. Stoecklin J M
    | Répondre

    Merci pour les photos ainsi que le texte , notre buis se porte bien bonne soirée ………

  11. Jean DEMEYERE
    | Répondre

    Bonjour Monsieur !
    Je suis particulièrement décontenancé par cette saison !
    Deux traitements en avril qui ont fait leur effet. Et deux traitements en juin-juillet. Puis encore un autre une semaine plus tard, vu le nombre de chenilles vivantes.
    Aujourd’hui, les buis se remettent lentement. La sécheresse ne les aide pas beaucoup….
    Je trouve beaucoup de chenilles mortes, mais encore de bien vivantes que je traite ponctuellement.
    Les pièges à phéromones qui ont peu donné, prennent 60 papillons mâles chaque jour. Presque autant chaque jour que sur plusieurs mois entre mars et fin juillet….
    J’ai l’impression que la région doit faire face à une invasion importante et sans précédent.
    Plus grave, les buis sauvages de la montagne qui étaient épargnés commencent à être infestés…
    Pouvez-vous m’indiquer le prix des « sachets » des guêpes dont vous m’avez parlé ?
    Je vais essayer. S’il est trop tard pour cette année, nous essaierons l’an prochain !
    A bientôt.
    Cordialement
    J.Demeyère

  12. Christian Marchand
    | Répondre

    Bonjour Monsieur DEMEYRE,
    2017 est une année record d’infection des buis, nous en somme à la 2ème génération de chenilles et papillons.
    Il est encore temps de mettre en place les micro-insectes Tricholine. Je les commercialise par plaque de 25 à 5€ ttc le diffuseur. Restez confiant vos buis referont du jeune feuillage.

Répondre

20 + 2 =